Mes votes

Présidentielle 2017

37 propositions

Agir pour aider les musulmans à restructurer l’islam de France

Oui Non Indécis 1 réaction


Créer un statut unifié des aumôniers

Ces personnes auront des contrats avec l’Etat et verront leur rémunération améliorée. L’instance représentative du culte musulman assurera un complément de rémunération pour les aumôniers musulmans.

Oui Non Indécis Réagir


Combattre l’idéologie djihadiste

  • Fermeture des lieux de culte qui promeuvent une propagande djihadiste.
  • Dissolution des associations concernées.

Oui Non Indécis Réagir


Exiger que le casier judiciaire B2 des candidats à des fonctions électives soit vierge

Oui Non Indécis Réagir


Permettre la représentation de tous les Français par le scrutin proportionnel à toutes les élections

À l’Assemblée nationale, la proportionnelle sera intégrale avec une prime majoritaire de 30 % des sièges pour la liste arrivée en tête et un seuil de 5 % des suffrages pour obtenir des élus.

Oui Non Indécis Réagir


Abaisser le nombre de députés à 300 et le nombre de sénateurs à 200

Contre 577 députés et 348 sénateurs aujourd’hui.

Oui Non Indécis Réagir


Assurer le respect de la liberté d’association dans les seules limites exigées par l’ordre public

Et soutenir les petites structures associatives culturelles, sportives, humanitaires, sociales, éducatives, etc. qui animent la vie de nos territoires. Instaurer une véritable liberté syndicale par la suppression du monopole de représentativité et moraliser la vie syndicale par un contrôle public du financement des syndicats.

Oui Non Indécis Réagir


Promouvoir la laïcité et lutter contre le communautarisme

Inscrire dans la Constitution le principe : « La République ne reconnaît aucune communauté. » Rétablir la laïcité partout, l’étendre à l’ensemble de l’espace public et l’inscrire dans le Code du travail.

Oui Non Indécis Réagir


Améliorer le renouvellement et le pluralisme de la vie politique

  • Réduire d’environ un tiers le nombre de députés et de sénateurs. Ils disposeront de moyens supplémentaires pour faire leur travail.
  • Obliger les formations politiques à respecter la parité dans la présentation de leurs candidats. Et diminuer le financement public des formations politiques qui auront une représentation déséquilibrée en termes de parité.
  • Faire de la procédure d’urgence la procédure par défaut d’examen des textes législatifs afin d’accélérer le travail parlementaire.
  • Entamer une rénovation du fonctionnement parlementaire en limitant le nombre de mois pendant lesquels le Parlement légifère et en réservant plus de temps à l’évaluation et au contrôle de l’action du gouvernement, en s’appuyant sur les travaux de la Cour des comptes.

Oui Non Indécis Réagir


Créer un droit à l’erreur pour tous

Le cœur de la mission de l’administration ne sera plus la sanction mais le conseil et l’accompagnement, sauf en matière pénale, ou lorsque la sécurité est engagée. Par exemple, aujourd’hui, un employeur qui oublie de déclarer à l’URSSAF la prime de Noël qu’il verse à ses salariés est condamné à une amende. Il pourra demain faire valoir son droit à l’erreur. Aujourd’hui, des grands-parents qui hébergent leur petite-fille parce qu’elle vient de trouver un emploi près de chez eux doivent la déclarer à la CAF sous peine de perdre une partie de leurs allocations logement et de payer des pénalités. Ils pourront demain faire valoir leur droit à l’erreur et ne plus payer de pénalités.

Oui Non Indécis Réagir