Mes votes

Présidentielle 2017

13 propositions

Accélérer le déploiement des véhicules électriques

En maintenant le bonus-malus à l'achat et en accélérant le déploiement des bornes de recharge.

Oui Non Indécis Réagir


50% de produits bio dans les cantines

D’ici 2022, 50% des produits proposés par les cantines scolaires et les restaurants d’entreprise devront être bio, écologiques ou issus de circuits courts.

Oui Non Indécis Réagir


Diviser par deux le nombre de jours de pollution atmosphérique

Remplacer les vieux véhicules polluants en créant une prime de 1000 euros pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion moins polluant.

Oui Non Indécis Réagir


Faire de la France le leader mondial de la recherche sur le réchauffement climatique et la transition environnementale

Oui Non Indécis Réagir


Renforcer la lutte contre l’obsolescence programmée

En renforçant l’affichage de la durée de vie des appareils électroménagers.

Oui Non Indécis Réagir


Les industriels devront faire figurer sur les emballages des indications très simples pour faciliter le tri

Et en faire un réflexe pour chaque Français.

Oui Non Indécis Réagir


Réduire massivement la pollution liée aux particules fines,

La fiscalité du diesel sera alignée sur celle de l’essence pendant le quinquennat.

Oui Non Indécis Réagir


Accompagner les PME françaises pour qu’elles se lancent dans des plans anti-gaspi

Afin de réduire leurs consommations d’énergies et de ressources, grâce à des diagnostics aidés. Les coûts des diagnostics seront remboursés avec une partie minime des économies réalisées.

Oui Non Indécis Réagir


Pour préserver l’environnement, rompre avec le modèle économique fondé sur la mondialisation sauvage des échanges

Et le dumping social, sanitaire et environnemental ; la véritable écologie consiste à produire et consommer au plus près et retraiter sur place.

Oui Non Indécis Réagir


Sortir la France des énergies fossiles

  • Fermeture les centrales à charbon restantes en 5 ans.
  • En cohérence avec l’accord de Paris, interdire l’exploration des gaz de schiste et ne délivrer aucun nouveau permis d’exploration d’hydrocarbures.
  • Faire évoluer les comportements en augmentant le prix du carbone.
  • Intégrer le coût écologique dans le prix du carbone, en faisant monter en puissance la taxe carbone pour atteindre 100 €/tCO2 en 2030.

Oui Non Indécis Réagir