Président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur

  cestrosi a publié ce tweet :

  cestrosi a publié ce tweet :

  cestrosi a publié ce tweet :

  • Une nouvelle évaluation sera effectuée après l’ouverture des terrasses des restaurants, considérant que nous sommes… twitter.com/i/web/status/1…

  cestrosi a publié ce tweet :

  cestrosi a publié ce tweet :

  • A partir du mercredi 3 juin et durant la période estivale, une piétonisation sera mise en place exclusivement les v… twitter.com/i/web/status/1…

  cestrosi a publié ce tweet :

  • Dans le sens Ouest-Est : l’accès au port sera facilité à partir de la place Toja et la place Garibaldi, via la rue… twitter.com/i/web/status/1…

  cestrosi a publié ce tweet :

  • Cependant, afin de faciliter la circulation automobile dans le sens Est-Ouest et pour alléger la rue de Foresta, la… twitter.com/i/web/status/1…

  cestrosi a publié ce tweet :

  • Suite aux observations faites et au dialogue engagé avec les représentants du quartier du port et des quartiers est… twitter.com/i/web/status/1…

  cestrosi a publié ce tweet :

  • Pistes cyclables : après une 1ère période d’expérimentation post confinement sur le quartier du Port, offrant une p… twitter.com/i/web/status/1…

  cestrosi a publié ce tweet :

  • Les résultats seront communiqués exclusivement aux intéressés sous 48 heures, sur un serveur sécurisé. Ils ne seron… twitter.com/i/web/status/1…

Biographie

Avant la politique, Christian Estrosi, né en 1955, a connu une carrière de pilote de Grand Prix moto, pour laquelle il avait abandonné le lycée, ce qui lui a valu plus tard le qualificatif de "motodidacte". Proche de l'ancien maire de Nice Jacques Médecin, il a été élu député à l'âge de 32 ans. Son parcours politique s'accélère dans les années 2000, quand il officie dans les gouvernements Villepin puis Fillon II. Député, Christian Estrosi, qui n'a jamais mis un terme à ses mandats locaux, est aujourd'hui maire de Nice et président de la métropole Nice Côte d'Azur. Il a été réélu maire du chef-lieu des Alpes-Maritimes aux dernières municipales de mars 2014 avec un résultat confortable au second tour (environ 48 % des voix). Il remporte aussi le scrutin des régionales de décembre 2015 en Provence-Alpes-Côte d'Azur malgré le fait d'avoir été laminé par Marion Maréchal-Le Pen au premier tour (26,46 % contre 40,52 %). C'est grâce aux voix de la gauche qui s'est désisté que le maire de Nice a pu inverser la tendance et battre la jeune candidate FN au second tour (54,78 % contre 45,22 %)

Actu

Aucune statistique disponible.