Députée européenne

  KarimaDelli a retweeté :

  • Nous sommes également fiers de co-signer cette appel ! «Le fret ferroviaire génère neuf fois moins d'émissions de G… twitter.com/i/web/status/1…

  KarimaDelli a retweeté :

  KarimaDelli a retweeté :

  • Bravo ! Cet appel doit être entendu, nous n'avons plus le choix. Et cela permettra à tous ces opérateurs- et à leu… twitter.com/i/web/status/1…

  KarimaDelli a retweeté :

  KarimaDelli a publié ce tweet :

  KarimaDelli a publié ce tweet :

  • OUPS ! L'activité de l'entreprise est quasiment à l'arrêt du fait de la crise, mais son patron va toucher plusieurs… twitter.com/i/web/status/1…

  KarimaDelli a publié ce tweet :

  KarimaDelli a retweeté :

  • Merci à @libe de parler enfin d’Europe ! https://t.co/lRmeTQ3aM0

  KarimaDelli a publié ce tweet :

  • Merci à @libe de parler enfin d’Europe ! https://t.co/lRmeTQ3aM0

  KarimaDelli a retweeté :

Biographie

Débuts politiques et engagements associatifs

Karima Delli adhère aux Verts en 2005. Aux élections législatives de 2007, elle est candidate dans la 10e circonscription du Pas-de-Calais pour les Verts, comme suppléante de Bernard Despierre.

En 2007, elle est élue secrétaire fédérale des Jeunes Verts, en tandem avec Alexis Prokopiev.

Parallèlement, elle se fait remarquer par son implication dans des formes nouvelles de militantisme : en premier lieu le Collectif Jeudi noir, auquel elle appartient toujours, et ses nombreuses déclinaisons : La France qui se lève tôt, Sauvons les riches (collectif créé dans le cadre de la campagne d'Europe Écologie, avec qui elle remet un diplôme de fils à papa à Jean Sarkozy le 22 avril 2009), etc. Au sein des Verts, elle fait partie des tenants d'une écologie populaire et sociale, soutient activement le revenu de base inconditionnel6 et a contribué à la création de la « zone d'écologie populaire » (ZEP).

Karima Delli se présente aux élections européennes de 2009 dans la circonscription Île-de-France, sur la liste d'Europe Écologie. Lors du scrutin interne organisé par les Verts pour choisir les candidats, elle arrive derrière Suzanne Auger, responsable des Verts d'Île-de-France ; mais celle-ci se désiste en sa faveur, pour promouvoir la jeunesse et la diversité. Karima Delli n'est finalement placée qu'en quatrième position, après Daniel Cohn-Bendit, l'ancienne juge Eva Joly, et Pascal Canfin. La liste d'Europe Écologie obtient cependant un résultat élevé dans la circonscription : elle termine en effet deuxième avec 20,86 % des voix, loin devant le PS à 13,57 %. Ce score lui permet d'obtenir quatre sièges, et Karima Delli est donc élue députée européenne. Elle devient ainsi la deuxième plus jeune eurodéputée française (après Damien Abad du Nouveau Centre), et une des plus jeunes membres du Parlement européen. Députée européenne

Karima Delli, élue dans la circonscription Nord-Ouest, est membre titulaire de la commission de l'emploi et des affaires sociales et membre suppléante de la commission du développement régional au Parlement européen. Elle est également vice-présidente de l'intergroupe URBAN et membre de la délégation pour les relations avec l'Inde.

En tant que parlementaire européenne, elle travaille et s'investit dans la lutte contre la pauvreté, et parvient notamment à faire passer une résolution visant à établir un « revenu minimum » dans l'Union européenne. Elle plaide par ailleurs pour une proposition plus radicale encore : un revenu d'existence6.

Elle s'illustre grâce à son travail pour la mise en place d'une politique commune dans le domaine du logement social, via l'adoption par le parlement européen du « rapport Delli » sur le logement social en Europe, et la mise en place d'un fonds d'investissement européen pour le logement durable.

Élue, elle continue de militer sur le terrain et participe régulièrement aux actions des collectifs qu'elle a contribué à créer comme Jeudi noir (occupation de l'immeuble avenue Matignon) ou Sauvons les riches (remise de pétition pour la levée du secret défense de Karachi), mais aussi à de nombreux combats sociaux comme le combat contre le réforme des retraites de 2013.

En 2011, Karima Delli se prête à un exercice de transparence inédit en détaillant au magazine Rue89 l'ensemble des indemnités liées à son mandat9.

Le 15 décembre 2013, elle est désignée tête de liste EELV dans la circonscription Nord-Ouest pour les élections européennes de 2014, suivie de François Veillerette et de Majdouline Sbaï. Elle est réélue en 2014.

Actu

Aucune statistique disponible.