Président des Républicains

  NicolasSarkozy a publié ce tweet :

  • Ma famille politique perd l’un des siens. Claude Goasguen a dédié sa vie à son engagement. Il aimait le terrain et… twitter.com/i/web/status/1…

  NicolasSarkozy a publié ce tweet :

  • https://t.co/aHVMovsyVc

  NicolasSarkozy a retweeté :

  NicolasSarkozy a publié ce tweet :

  • Patrick Devedjian était un homme passionné, entier, sincère, engagé. Il incarnait la politique comme je l’aime, ave… twitter.com/i/web/status/1…

  NicolasSarkozy a retweeté :

  • "Aujourd'hui, tu peux compter sur moi": en meeting avec Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris, Nicolas Sa… twitter.com/i/web/status/1…

  NicolasSarkozy a publié ce tweet :

  • C’est avec une grande peine que j’apprends la disparition de Michel Charasse. Grand serviteur de l’Etat, homme enga… twitter.com/i/web/status/1…

  NicolasSarkozy a publié ce tweet :

  NicolasSarkozy a retweeté :

Biographie

Nicolas Sárközy de Nagy-Bocsa, dit Nicolas Sarkozy, né le 28 janvier 1955 dans le 17e arrondissement de Paris, est un avocat et homme d'État français. Il est le 23e président de la République française du 16 mai 2007 au 15 mai 2012.

Il occupe d'abord les fonctions de maire de Neuilly-sur-Seine, député des Hauts-de-Seine, ministre du Budget et porte-parole du gouvernement, ministre de la Communication ou encore de président par intérim du Rassemblement pour la République (RPR). À partir de 2002, il est notamment ministre de l'Intérieur, ministre de l'Économie et des Finances et président du conseil général des Hauts-de-Seine. Il est alors l'un des dirigeants les plus en vue de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), qu'il préside de 2004 à 2007.

Il gagne l'élection présidentielle de 2007 avec 53,06 % des suffrages exprimés au second tour, face à Ségolène Royal. Son mandat de président de la République est marqué, entre autres, par une rupture de style par rapport à ses prédécesseurs, par plusieurs réformes comme celle des universités en 2007 ou des retraites en 2010, et par l'impact de grands événements internationaux tels que la « Grande Récession » et la crise de la dette dans la zone euro. Candidat à sa réélection en 2012, il est battu par François Hollande, obtenant 48,36 % des votes exprimés au second tour.

Après son départ de la présidence, il annonce se mettre en retrait de la vie publique et siège pendant quelques mois au Conseil constitutionnel, dont il est membre de droit et à vie. Il effectue son retour en politique fin 2014, en retrouvant la présidence de l'UMP, qui devient Les Républicains en mai 2015.

Actu

Aucune statistique disponible.