Député de la 1re circonscription de l'Eure

  BrunoLeMaire a retweeté :

  • J’ai réuni ce matin un Conseil de défense pour faire le point sur l’évolution de la situation sanitaire. L’épidémie… twitter.com/i/web/status/1…

  BrunoLeMaire a publié ce tweet :

  • La reprise économique est possible. Notre pays y arrivera parce que les Français ont du talent, un savoir-faire et… twitter.com/i/web/status/1…

  BrunoLeMaire a publié ce tweet :

  • Plusieurs secteurs d'activité pourront désormais accéder au dispositif d'activité partielle jusqu’à la fin de l’ann… twitter.com/i/web/status/1…

  BrunoLeMaire a publié ce tweet :

  BrunoLeMaire a publié ce tweet :

  • 🗞️📰 Le gouvernement apporte des réponses concrètes aux professionnels du tourisme. Dès aujourd’hui, les magasins de… twitter.com/i/web/status/1…

  BrunoLeMaire a retweeté :

  BrunoLeMaire a publié ce tweet :

  BrunoLeMaire a retweeté :

  • J’exprime ma solidarité fraternelle avec les Libanais après l’explosion qui a fait tant de victimes et de dégâts ce… twitter.com/i/web/status/1…

  BrunoLeMaire a retweeté :

  BrunoLeMaire a retweeté :

Biographie

Bruno Le Maire, né le 15 avril 1969 à Neuilly-sur-Seine, est l'une des valeurs montantes de la droite. Diplômé de l’École normale supérieure, de l’Institut d’études politiques de Paris et de l'Ena, il est l’un des plus proches collaborateurs de Dominique de Villepin à partir de 1998 au ministère des Affaires étrangères, puis au ministère de l’Intérieur en mars 2004 et à Matignon en mai 2005 en tant que directeur de cabinet du Premier ministre. En juin 2007, il est élu député UMP de la 1re circonscription de l’Eure. En avril 2008, il est nommé secrétaire d’État aux Affaires étrangères. Bruno Le Maire est ensuite ministre de l’Agriculture de juin 2009 à mai 2012. En juin 2012, il est réélu député de sa circonscription avec 57,97 % des voix au second tour. Il franchit un palier médiatique en se lançant dans la course à la présidence de l'UMP en 2014 face à Hervé Mariton et surtout Nicolas Sarkozy. Durant cette campagne, il a bénéficié du soutien de 52 parlementaires UMP et a obtenu 29,18 % des voix. Encouragé par ce score, il s'est porté candidat à la primaire de la droite et du centre pour l'élection présidentielle de 2017. Mais il réalise une performance bien moins convaincante puisqu'il obtient à peine plus de 2 % des voix. Il appelle à voter François Fillon pour le second tour de cette primaire.

Actu

Aucune statistique disponible.